Enable JavaScript to visit this website.

Jump to:

Jump to:

Jump to:

Qui présente un risque?

Situations exposant à un risque élevé de pneumococcie invasive:
  • Asthme
  • Fuite chronique de liquide céphalorachidien (LCR)
  • Trouble neurologique chronique pouvant nuire à l’écoulement des sécrétions orales
  • Implants cochléaires (y compris les enfants qui recevront des implants plus tard au cours de leur vie)
  • Maladie du cœur ou des poumons chronique
  • Diabète
  • Dysfonction ou ablation de la rate (asplénie fonctionnelle ou anatomique)
  • Anémie falciforme ou autre affection touchant l’hémoglobine
  • Hépatopathie chronique (y compris la cirrhose, quelle qu’en soit la cause)
  • Leucémie et lymphome (et autres néoplasmes malins)
  • Transplantation d’un organe plein ou greffe de cellules des îlots de Langerhans (candidat ou receveur)

Le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) recommande que tous les enfants et les adolescents asthmatiques âgés de 2 à 18 ans reçoivent le vaccin PNEU-C-13 contre les infections pneumococciques invasives.

Les enfants et adolescents de 6 à 17 ans présentant un risque élevé devraient être vaccinés.

Les enfants et les adolescents présentant un risque élevé de contracter une pneumococcie invasive à qui le vaccin PNEU-C-13 n’a pas été administré devraient recevoir une seule dose de PNEU-C-13.

Si le vaccin PNEU-P-23 n’a pas été administré à l’enfant ou à l’adolescent à risque élevé de pneumococcies invasives, une dose de PNEU-P-23 devrait également être administrée au moins 8 semaines après l’administration de PNEU-C-13.

Qu’est-ce qu’une pneumococcie invasive?

Une infection causée par la bactérie Streptococcus pneumoniæ lorsqu’elle se retrouve dans une partie du corps où elle n’est habituellement pas présente.
Elle peut causer ces maladies potentiellement mortelles :


Prevnar 13 n’est pas indiqué pour réduire les complications liées aux pneumococcies invasives, comme la mort.
Qu’est-ce que PrevnarMD 13?
Prevnar 13 est un vaccin polysaccharidique conjugué qui est administré dans le muscle du bras ou de la jambe. Il est utilisé chez les enfants pour prévenir des maladies causées par 13 types de la bactérie Streptococcus pneumoniæ comme la pneumonie bactériémique, la sepsie et la méningite.

Comment agit-il?

Les vaccins aident notre corps à reconnaître les virus et les bactéries et à se défendre contre eux en fabriquant des substances spéciales (les anticorps). Notre système immunitaire peut se souvenir de ces assaillants et les combattre s’ils reviennent à la charge plus tard.

Le vaccin Prevnar 13 agit en aidant le corps à fabriquer ses propres anticorps, ce qui aide à vous protèger contre les maladies causées par 13 types de la bactérie Streptococcus pneumoniæ.

Foire aux questions

Combien de doses de Prevnar 13 mon enfant recevra-t-il?
Une seule dose de Prevnar 13 doit être administrée aux enfants et adolescents âgés de 6 à 17 ans (avant leur 18e anniversaire de naissance).
Où puis-je trouver une clinique?
Vaccines411.ca/fr/ est un site Web permettant aux Canadiens de trouver une clinique de vaccination, ainsi que les ressources fiables en matière de vaccination dont ils ont besoin. Pour trouver une clinique près de chez vous, cliquez ici.

Renseignements sur l’innocuité de Prevnar 13

Prevnar 13 ne doit pas être administré si votre enfant est allergique (hypersensible) aux substances actives qu’il renferme, à tout autre ingrédient du vaccin ou à tout autre vaccin qui contient l’anatoxine diphtérique.

Faites particulièrement attention avec Prevnar 13 si :
  • votre enfant a ou a eu des problèmes médicaux après avoir reçu une dose de Prevnar 7 ou de Prevnar 13
  • votre enfant a une forte fièvre
  • votre enfant a un trouble de la coagulation

Prevnar 13 ne prévient que les maladies causées par les types de Streptococcus pneumoniæ couverts par le vaccin.
Comme tous les vaccins, Prevnar 13 ne protège pas toutes les personnes qui le reçoivent.

Après la vaccination par Prevnar 13, les enfants et adolescents peuvent présenter une rougeur, une douleur, une sensibilité (y compris la restriction de mouvement), une enflure ou une induration au point de vaccination, de la fièvre, de l’irritabilité, de la somnolence, un sommeil agité, une perte d’appétit et de l’urticaire, de la diarrhée, des vomissements et une éruption cutanée.

Discutez de la vaccination par Prevnar 13 avec votre médecin, votre pharmacien ou votre infirmière.

Qu’est-ce qu’une pneumococcie invasive?

Une pneumococcie invasive survient lorsqu’une bactérie appelée Streptococcus pneumoniæ envahit une région du corps où elle n’est habituellement pas présente, comme les membranes qui enveloppent le cerveau (méningite), le sang (sepsie) ou les poumons et le sang (pneumonie bactériémique).

La pneumococcie invasive touche surtout:

  • les jeunes enfants;
  • les personnes qui présentent certains facteurs de risque liés au mode de vie ou à des problèmes de santé sous-jacents;
  • les personnes âgées de 65 ans ou plus.

Chez les jeunes enfants, les pneumococcies invasives se répartissent comme suit : de 50 à 70 % sont des bactériémies, de 15 à 25 % sont des pneumonies et 4 % sont des méningites.

Chez les adultes, de 50 à 80 % des pneumococcies invasives sont des pneumonies bactériémiques.

DONNÉE ÉCLAIR :
Une infection est dite « invasive » lorsque la bactéries envahit des parties de l’organisme qui n’en contiennent pas normalement.

Méningite

La méningite est une inflammation de l’enveloppe du cerveau et de la moelle épinière, généralement causée par une infection.

Les symptômes comprennent :

  • une raideur du cou;
  • de la fièvre et des maux de tête;
  • de la douleur causée par les lumières vives;
  • de la confusion.

Chez les bébés, la méningite peut entraîner une perte d’appétit, de la difficulté à boire, des vomissements et une baisse de la vivacité.

COMPLICATIONS

Chez les enfants de moins de 5 ans qui contractent une méningite pneumococcique :

  • environ 1 enfant sur 15 mourra de l’infection;
  • certains pourraient connaître des problèmes à long terme, comme une perte d’audition ou un retard de développement.

Le risque de décès augmente chez les patients âgés.

meningitis

Bactériémie et sepsie

La bactériémie et la sepsie sont des infections qui surviennent lorsque la bacterie entre dans la circulation sanguine.

Les symptômes comprennent :

  • de la fièvre;
  • des frissons;
  • une baisse de la vivacité.

COMPLICATIONS

Environ 1 enfant de moins de 5 ans sur 100 atteints d’une bactériémie en mourra.

Le risque de décès augmente chez les patients âgés.

bacteraemia-sepsis

Pneumonie bactériémique

La pneumonie bactériémique est une inflammation d’un poumon ou des deux qui survient lorsqu’un pneumocoque entre dans la circulation sanguine et envahit le sang. La pneumonie bactériémique représente de 12 à 16 % des cas de pneumococcies invasives chez les enfants de 2 ans ou moins.

La pneumonie bactériémique représente de 15 à 25 % des cas de pneumococcies invasives chez les jeunes enfants et de 50 à 80 % des cas recensés chez les adultes.

Les symptômes comprennent :
  • de la fièvre et des frissons;
  • de la toux;
  • une respiration rapide ou de la difficulté à respirer;
  • de la douleur à la poitrine.

Les adultes qui contractent une pneumonie peuvent présenter de la confusion ou une baisse de la vigilance plutôt que les symptômes plus fréquents mentionnés ci-dessus.

COMPLICATIONS

La pneumonie bactériémique peut entraîner les complications suivantes :
  • une infection de l’espace entre les membranes entourant les poumons et la cavité thoracique (empyème)
  • une inflammation du sac enveloppant le cœur (péricardite)
  • une obstruction des voies permettant à l’air de pénétrer dans les poumons (obstruction bronchique)
    • - collapsus pulmonaire (atélectasie);
    • - accumulation de pus (abcès) dans les poumons.

Prevnar 13 n’est pas indiqué pour réduire les complications liées aux pneumococcies, y compris la mort, les complications neurologiques ou la perte d’audition.

bacteraemia-pneumonia

Comment les pneumococcies se transmettent-elles?

La bactérie Streptococcus pneumoniæ peut se transmettre d’une personne à une autre lorsque la personne infectée parle, tousse ou éternue. La plupart des personnes exposées à la bactérie ne deviennent pas malades.

Peut-on traiter les pneumococcies invasives?

Les pneumococcies invasives peuvent être traitées au moyen d’antibiotiques.

Prevnar 13 contribue à protéger contre des maladies causées par 13 types de pneumocoque (bactérie Streptococcus pneumoniæ), telles que la méningite, la sepsie, la bactériémie et la pneumonie bactériémique. Toutefois, ce vaccin n’est pas destiné à être utilisé pour traiter une infection évolutive.

Comme c’est le cas pour tous les vaccins, Prevnar 13 ne protège pas toutes les personnes qui le reçoivent.

invasive-man